Bien choisir son assurance maladie lorsque l’on est auto-entrepreneur

L’assurance maladie est considérée comme étant un dispositif qui se charge de prendre en charge et de couvrir une personne vis à vis des risques financiers et des coûts qu’engendrent les soins dans le cas d’une quelconque maladie.

Aussi, l’assurance maladie peut constituer un revenu de base lorsque la maladie prive l’individu de son travail. Ceci est valable pour les employés du secteur privé et du secteur public, mais qu’en est-il des auto entrepreneurs qui travaillent à leur propre compte ?

Dans cet article, découvrez tout à propos de l‘assurance maladie auto entrepreneur et tous nos conseils afin de faire le bon choix.

Tout à propos de l’assurance maladie et des organismes d’affiliation

Avant toute chose, en tant qu’auto entrepreneur vous devez connaître votre organisme d’affiliation qui vous couvre en cas de maladie. Depuis 2018, c’est la Sécurité Sociale des indépendants SSI (anciennement Régime Social des Indépendant RSI) qui se charge de la couverture des frais médicaux des auto entrepreneurs. Cette réforme a pour objectif d’affilier tous les travailleurs indépendant du régime général d’ici la fin de cette année.

Aussi, il faut savoir que votre organisme d’affiliation dépend également de l’année à laquelle vous avez créer votre entreprise. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie de votre commune de résidence s’occupe de votre protection santé si vous venez tout juste d’être entrepreneur (depuis l’année 2020).

Aussi, si vous étiez employé ou salarié avant de créer votre propre entreprise, sachez que votre organisme d’affiliation reste le même.

En revanche, si votre entreprise a été créée avant le 1er janvier 2019, votre couverture sociale dépendra de la Sécurité Sociale des Indépendants gérée par l’organisme conventionné choisi lorsque vous avez déclaré votre activité (Mutuelle Bleue, Harmonie Mutuelle… etc). Comme pour le premier cas, si vous étiez salarié auparavant, vous serez toujours couvert par votre précédent organisme d’affiliation, votre couverture maladie ne sera pas interrompue.

Comment se passent les remboursement pour une assurance maladie auto entrepreneur ?

Qu’ils soient à la SSI ou à la CPAM, les indépendant et auto entrepreneurs sont pris en charge de la même manière que les salariés afin de couvrir tous les frais liés à la santé.

Le taux de remboursement des consultations, des hospitalisations et même des médicaments reste donc le même pour les salariés et les indépendants.

Découvrez quelles sont les indemnités journalières que vous pouvez percevoir en cas de maladie et quelles sont les conditions qui vous permettent de les toucher.

Nous vous apprendrons également tout à propos de la couverture social en cas de maternité.

A lire aussi : La prévoyance auto-entrepreneur

Assurance maladie auto entrepreneur et indemnités journalières

En tant qu’indépendant, vous pouvez percevoir des indemnités journalières si vous tombez malade ou que vous subissez un accident.

Cependant, certaines conditions doivent impérativement être remplies :

  • Être affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants depuis au minimum une année sans interruption ;
  • Le paiement de toutes les cotisations sociales à temps sans aucun retard ;
  • Être actif au moment où vous arrêtez le travail en raison de maladie ou d’accident ;
  • Le revenu annuel doit être de 3 919,20 € au minimum.

Notez qu’un délai de carence peut vous être appliqué entre le versement des indemnités quotidiennes et le début de l’arrêt de travail. Si l’arrêt est de plus de 7 jours, le délai sera 3 jours. Aussi, il est important de savoir que si votre arrêt maladie est de moins de 7 jours, aucune indemnité ne vous sera versée.

L’assurance maladie auto entrepreneur et le congé de maternité

Comme pour les salariés, la durée du congé de maternité des auto entrepreneurs prend en compte 6 semaines avant l’accouchement et 10 semaines après ce dernier, cela vous fera une durée totale de 112 jours au maximum.

Les femmes auto entrepreneur peuvent bénéficier des allocations de maternité couvertes par la protections santé sous deux conditions :

  • Les cotisations d’assurance maladie et maternité doivent être payées à temps et au complet avant l’accouchement ;
  • Un justificatif attestant 10 mois consécutifs d’affiliation pour activité non salariée.

Si vous remplissez ces deux conditions, vous pourrez bénéficier soit de l’allocation de repos maternel ou de l’indemnité journalière pour suspension d’activité.

Le montant de ces indemnisations dépend en grande partie de votre situation et des revenus des trois années précédent votre accouchement.

A lire également :

L’assurance décennale auto-entrepreneur

La responsabilité civile professionnelle (RCP)